Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram

©2020 Les Chatons d’Or
Powered by Sunglasses - Mentions Légales - Site par Pearl Design

Que sont-ils devenus ?

Entrevue d’un Chaton d’Or

Il sait imiter le bruit d’un oiseau en sifflant, mesdames et messieurs, place à Olivier Britsch, Chaton d’Or 2014. 

Peux-tu te présenter ?

Hello je m’appelle Olivier et je sais imiter le bruit d’un oiseau en sifflant. 

Quel souvenir gardes-tu de l’expérience Chatons d’Or ?

Très bonne, c’est toujours excitant de monter sur scène pour recevoir un prix. 

Que fais-tu maintenant ?

Et bien j’ai quitté la pub, je commence une nouvelle vie dans la cuisine. Commis sûre !

Où peut-on découvrir ton travail ?

Tu préfères les chatons noirs ou dorés ?

Les chatons dorés, ils n’ont pas besoin de croquettes. 

À quelle portée de Chatons d’Or appartiens-tu ?
Quel projet t’a permis de briller ?

2014, deux prix : un pour playboy et l’autre pour handicap international.

Comment est née ton idée ?

Notre idée, je travaillais avec Victor Boyer mon CR il faudra lui demander à lui 06 45 **** . 

Pourquoi as-tu participé à ce festival ?

Parce qu’aujourd’hui on est trop sur le marché, alors comment faire en sorte d’être vu ? On a toujours marché à l’humain avec Victor et c’est vrai que c’est un milieu où il faut se montrer et networker, or on n’a pas l’habitude d’être faux. Donc autant faire parler de notre travail plutôt  que de nos contacts.

Parce qu’aujourd’hui on est trop sur le marché, alors comment faire en sorte d’être vu ? On a toujours marché à l’humain avec Victor et c’est vrai que c’est un milieu où il faut se montrer et networker, or on n’a pas l’habitude d’être faux. Donc autant faire parler de notre travail plutôt  que de nos contacts  

Handicap International nous a contacté pour nous rencontrer. Nous sommes allés au siège à Lyon pour discuter des possibilités de donner vie à notre idée car elle leur plaisait beaucoup. Ça s’est très bien passé mais le projet n’a pas pu voir le jour malheureusement. C’est aussi ça la création : même si certaines idées sont bonnes la plupart restent au placard, c’est dommage. 

Quels sont tes futurs plans ?

Passer mon CAP et ouvrir mon restau dans 5ans (fingers cross) 😉