Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram

©2020 Les Chatons d’Or
Powered by Sunglasses - Mentions Légales - Site par Pearl Design

Que sont-ils devenus ?

Entrevue d’un Chaton d’Or

Âgée de 24 ans, Audrey Robert est designer graphiste et elle privilégie les projets qui ont du sens, qui sont bienveillants et surtout humains. Ça vous fait penser à quelque chose ? Les Chatons d’Or évidemment ! Le festival où Audrey a remporté un prix l’année dernière.   

Peux-tu te présenter ?

Je suis Audrey, 24 ans, designer graphique (et illustratrice), diplômée d’un Master de Conceptrice en Design Graphique et Numérique de l’École Maryse Eloy. J’ai effectué un stage dans l’agence OfficeMilano (Milan) en 2017. En rentrant à Paris, j’ai naturellement repris mon activité en free-lance avec Paola, mon binôme de toujours. Aujourd’hui on travaille ensemble sur la quasi-totalité de nos projets. On a développé un petit réseau de clients fidèles et réguliers, qui apprécient le fait que notre démarche soit axée sur le sens, la bienveillance et l’humain.  

Tu es plutôt Garfield ou chat botté ? 

Ni l’un, ni l’autre. Ou peut-être un peu des deux !  
Il y a cette façon que j’ai d’errer devant l’ordi de 8h à 20h, de passer du bureau au fauteuil, dans toutes les positions possibles, chaussons aux pieds, café à la main, l’air grognon… Ça c’est moi, et c’est vraiment Garfield. J’ai aussi le goût de l’aventure ; cette capacité à comprendre mon entourage et à me montrer très convaincante. Ça c’est plutôt le Chat Botté, mais nos intentions ne sont pas les mêmes : lui, c’est un vrai manipulateur !  

L’année dernière tu t’es imposée dans la catégorie « Authenticité & Diversité ».  Peux-tu nous dire pourquoi tu as participé au festival des Chatons d’Or ? Et peux-tu nous parler de ton idée ? Quelles sont les qualités nécessaires pour être un chaton ? 

C’est une cliente qui m’a parlé des Chatons d’Or : « tu devrais participer !!! ». J’ai été faire un tour sur le site, pas forcément dans l’optique de produire. Mais à partir du moment où j’ai pris connaissance des thématiques, en particulier pour la catégorie « Authenticité & diversité », le travail de design a débuté dans mon esprit. Une fois que le thème est intégré, je me mets à y penser jour et nuit, et des idées émergent. Au début ce thème éveillait chez moi un sentiment aigri, je voulais dénoncer, provoquer. C’est quand j’ai réussi à renverser cet état d’esprit et à voir le thème sous son angle positif que l’idée d’inclusion est devenue forte. L’idée n’était plus de dire « bande de bornés et de racistes, ouvrez-vous à la diversité » mais plutôt « regardez tout ce qu’on peut faire quand on voit la richesse qu’est la différence ». En utilisant l’imaginaire des logiciels de création de contenus visuels, je rappelle combien la diversité est précieuse dans nos métiers.  

Est-ce que ce prix t’a ouvert des portes ? 

Pas réellement, mais il faut dire que n’ai pas beaucoup communiqué à ce sujet.  

 

Quels sont tes futurs projets ?  

Continuer d’apprendre, sur mon métier et surtout sur l’homme, par l’intermédiaire de mes clients. À terme, j’aimerais pouvoir choisir mes projets de sorte que le graphisme serve systématiquement l’humain. Je réfléchis notamment à toutes les formes de supports en lien avec la psychologie, la philosophie et les neurosciences, pour lesquelles le visuel aurait un intérêt essentiel et nouveau.  

Vas-tu revenir miauler avec nous cette année ?   

Oui, j’aimerais beaucoup ! J’essaye de dégager du temps pour ça.  

Un CV, book ou site internet pour découvrir ton travail ?   

Notre portfolio à Paola et moi, est en cours de refonte, en attendant il y a ma page Behance : https://www.behance.net/audreyrobrca34 

Je peux aussi envoyer une version PDF (plus à jour) de mon portfolio par email, contactez-moi : Audrey.robrt@gmail.com